Etablissement primaire Gimel-Etoy
18 septembre 2021

COVID – décision 185

La décision départementale n°185 précise les conditions sanitaires mises en oeuvre dans le cadre scolaire.

Vous trouverez quelques extraits ci-dessous et le document est consultable dans son intégralité à l’aide du lien suivant : Décision 185 de la DGEO.

– Les élèves, les enseignantes, les enseignants et l’ensemble des professionnels de l’éducation peuvent enlever le masque pendant les cours (y compris le sport et le chant) à l’école obligatoire. Les adultes continuent en revanche à porter le masque à l’intérieur des bâtiments quand ils ne sont pas en classe. Enfin, et pour rappel, le masque n’est plus requis à l’extérieur.

– Autres précisions :

q. Pour des raisons de protection de la sphère privée, une direction d’établissement qui serait mise au courant d’une suspicion ou d’un cas avéré COVID-19 d’un élève ne peut en aucun cas transmettre quelque information que ce soit s’agissant de cette situation, ni aux professionnels, ni aux élèves ou à leurs parents. L’autorité sanitaire est, à ce stade, la seule à pouvoir donner des indications aux personnes directement concernées, et à elles uniquement. Une direction qui donnerait des informations à des tiers s’expose à des poursuites judiciaires.

Le résultat du test d’un élève ou d’un professionnel n’est pas transmis à l’établissement scolaire par respect du secret médical. Par ailleurs, il n’appartient pas à la direction d’un établissement de décider de l’utilité de mettre à l’isolement ou en quarantaine une personne ou de fermer une classe. Cette responsabilité incombe à la seule autorité sanitaire.

Le résultat d’un test positif est adressé à la personne testée et à l’Office du Médecin cantonal par le lieu de test. Si le test est positif, la personne est invitée à informer ses contacts proches (vivant sous le même toit et/ou contacts intimes) pour qu’ils se mettent en quarantaine si nécessaire (les personnes vaccinées ou ayant guéri d’une infection confirmée au COVID-19 ne sont pas mises en quarantaine). Ne sont concernés comme contacts proches que les personnes vivant sous le même toit que la personne dont le test est positif et ses contacts intimes.  

L’Office du Médecin cantonal prend contact, par la suite, avec la personne concernée pour l’informer des mesures à prendre.

– Vous trouverez encore le protocole à suivre en cas de symptômes.